Ma pause mode fait son retour

Ma pause mode fait son retour

Après quelques mois silencieux le blog Ma pause mode, fondé en 2011, fait son retour et vous propose une nouvelle ligne éditoriale. Les rubriques vont désormais essentiellement se concentrer sur l’habillement, les tendances mode ainsi que les créateurs de vêtements et d’accessoires à qui je souhaite offrir une nouvelle opportunité de visibilité. Un nouveau départ plus en accord avec les valeurs que je souhaite transmettre autour de ma passion pour la création mode…

La création mode : des souvenirs d’enfance qui m’animent encore

Depuis mon plus jeune âge, j’ai découvert l’univers de la mode et ce dernier m’a très vite fasciné. Ma mère travaillait dans une boutique de prêt-à-porter haut de gamme et j’adorai passer du temps en réserve. J’observais alors le gérant effectuer les retouches avec son porte aiguilles rouge velours au poignet. Je regardais et même touchais les robes disposées sur les portants. Des étoffes délicates, des volumes dignes des plus belles robes « de princesse », des détails parfois scintillants; il n’en fallait pas plus pour émerveiller la fillette de 6 ans que j’étais ![Je vous assure que du point de vue d’un enfant mesurant près d’1m20 ces détails semblaient vraiment magiques et imposants. Ces souvenirs sont restés gravés dans ma mémoire et aujourd’hui je souhaite retrouver ce plaisir en allant à la rencontre de créateurs aux collections tendances ou originales, dessinées et confectionnées avec soin et passion.

Quand passion rime avec seconde industrie la plus polluante au monde

Oui, j’ai osé rompre mon introduction rêveuse d’un constat évident et dont tout le monde doit être conscient de nos jours. L’univers enchanteur de la mode pollue la planète, et bien qu’il la polluera toujours, j’estime qu’il est possible de réduire son impact. Au travers de ce renouveau du blog, je souhaite rejoindre ceux qui d’ores et déjà abordent ou s’investissent pour faire de l’industrie textile une industrie plus saine et respectueuse de l’environnement.

Stop à la surconsommation

La surconsommation est un fait de société qui ne s’arrête pas simplement à l’habillement. Ancrée dans les habitudes, cela devient un fléau pour la planète et pour l’humain. En matière de mode, j’appelle surconsommer, le fait d’avoir bien trop de vêtements et d’en oublier leur utilité ainsi que le fait que les collections de certaines boutiques changent tous les 15 jours, ce qui pousse certains (trop suiveurs de tendances) à acheter encore et encore. N’oublions pas non plus la perte de qualité des pièces produites dans ce rythme acharné. Je vous passe aussi les conditions de travail de certaines usines ou les produits nocifs utilisés qui sont des faits médiatisés…

Bien entendu je ne renie pas avoir surconsommé dans le passé, appâtée par les petits prix des boutiques et tout simplement fragile face à ces vêtements que je renommais « coups de cœur ». Un jour, ma penderie a même cédé sous le poids des cintres « sur-optimisés ». Cela m’a permis de vraiment me rendre compte que je disposais de trop de vêtements et que je n’en portais même pas certains durant plusieurs mois… Bref, de nombreux arguments qui m’ont donné envie de ralentir ma consommation, et même de préférer choisir un habit plus cher mais alors synonyme de durabilité et de résistance dans le temps, sans se déformer ou perdre sa couleur.

Je souhaite alors mettre en lumière mes trouvailles mode en accord avec cette envie de qualité et de plus d’âme dans ma garde-robe.

 

sonia mapausemode, shooting mode, Toulouse, blog toulouse, robe 7robes, Dellphine Josse, Wilson Toulouse

Après tous ces constats et ce désir de rêver à nouveau, me revoici sur Ma pause mode avec l’envie de partager avec vous cet univers. J’espère que vous répondrez présents pour suivre cette nouvelle aventure !

 

À très vite,

So…

Recent Comments
  • Alexia dit :

    Bon retour 🙂 J’espère que tu vas vite nous aiguiller pour des achats plus « responsables ».

  • Leave a comment

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *